La tyrannie du planning - Calendrier de l'avent 14 décembre 2018

La tyrannie du planning - Calendrier de l'avent 14 décembre 2018

Les plannings, quelle magnifiques inventions ! Que ferait-on sans planning ? Les plannings nous aident à mieux nous organiser, pour pouvoir réaliser notre travail au quotidien. Pour certains, les plannings sont indispensables. Pour d’autres, ils sont imposés. En tout cas, les plannings sont partout, dans chaque initiative que l’on entreprend.

diagramme de Gantt Souvent dans un projet informatique, nous établissons un planning de release. Nous essayons de planifier tout, jusqu’au dernier détail. Ces plannings vont nous guider dans la création du produit qui est à l’origine du projet.

Ces plannings vont devenir notre tyran aussi.

General Eisenhower a dit “Les plannings ne valent rien, mais la planification est tout”. C’est vrai que très peu d’entre eux survivent au contact initial avec la réalité. Et ce n’est pas grave, car c’est l’action de planification qui est le plus important. C’est là où les personnes impliquées vont discuter du sujet. Les plannings rassurent aussi. Partir sans planning, c’est planifier un échec, pour paraphraser Benjamin Franklin.

PDCA Le manifest agile parle spécifiquement des plannings, dans son quatrième principe - “L’adaptation au changement plus que le suivi d’un planning”. Si les plannings ont tendance à diverger de la réalité, il n’y a que l’adaptation qui peut nous sauver. Il faut donc s’adapter régulièrement, à chaque fois qu’il est nécessaire.

Mary Poppendieck a fait toute une présentation sur ce sujet. C’est d’ailleurs où j’ai eu (piqué ?) l’idée de ce billet. Elle l’explique beaucoup mieux et en plus de details dans sa présentation.

Il faut donc faire attention aux plannings. Ils nous donnent une direction et nous aident à mieux voir où nous devons aller, mais il ne faut pas hésiter à les adapter lorsqu’ils ne sont plus valide. C’est à dire à chacune de ses rencontres avec la réalité.