Les Coding Dojos - Calendrier de l'avent 6 décembre 2018

Les Coding Dojos - Calendrier de l'avent 6 décembre 2018

Ce jeudi, nous vous présentons une super façon d’améliorer votre côté technique: les Coding Dojos. Quésako vous dites ? Un peu d’histoire d’abord…

Un dojo est un lieu d’entraînement pour les arts martiaux. Dans les dojos, on s’entraîne en faisant des katas, des exercises qui ont comme but d’apprendre des reactions automatique à des situations communes.

Un coding dojo est donc un lieu d’entraînement oú l’on va se former à écrire du code propre, avec des bonnes techniques, en groupe. L’exercise sur lequel on s’affronte est un kata. Tout ça avec le but de faire des essais, d’échouer, de voir comment on peut s’attaquer à un problématique par de toutes petites étapes, tout en respectant les bonnes règles de développement agile, c’est-à-dire : TDD, binômage, principes SOLID, etc. et avec beaucoup de collaboration.

Le dojo se déroule normalement dans un pièce tranquille avec assez de place pour tout le monde autour d’une table et avec un vidéoprojecteur ou un écran. Normalement un seul ordinateur suffit. Il est très important que cet ordinateur ait préalablement l’environnement de développement installé.

FizzBuzz terminal Une fois tout le monde installé, on peut commencer. Souvent c’est à ce moment qu’on va decider sur le sujet, le fameux kata à faire. Il existe des centaines de kata, meme un catalogue de katas. Le plus commun est “Fizz Buzz”, qui a l’origine est un jeu de bar. Imaginons que nous allons y jouer. Nous allons faire un tour de table, le premier dit “1” et chacun va dire le nombre suivant. Les règles sont très simple: si le nombrer est un multiple de 3, le joueur dit “Fizz” ; si c’est un multiple de 5, il dit “Buzz” ; et si c’est les deux cas, on dit “FizzBuzz”. Simple non ?

Prêt ? On commence par écrire un petit test très basique, par exemple, que 1 retourne bien “1”. Ca ne marche pas, parce qu’on n’a pas encore écrit de code, donc on a un premier test rouge. Maintenant il faut passer rapidement au vert. Finalement on va faire du refactoring pour nettoyer le code et le rendre propre est lisible. Rince and repeat (répéter ce cycle en boucle).

Certaines règles sont de mise, par exemple, tout le monde doit prendre le clavier à un moment donné, coder un test et le faire passer. Il existe plein de règles différentes qui vont pousser à tourner pour que tout le monde participe.

Vous pouvez vous renseigner sur le site CodingDojo.org qui décrit bien les idées et propose meme un catalogue de katas