Calendrier de l'avent - 16 décembre - Behaviour Driven Development

Calendrier de l'avent - 16 décembre - Behaviour Driven Development

On sait désormais comment tester les unités au coeur de nos applications améliore la qualité, la vélocité et la capacité à s’adapter au changement. Ce qui est vrai au coeur de l’application l’est aussi pour la partie émergée de l’iceberg, le comportement. Et c’est là tout l’objet du Behaviour Driven Development.

Une idée consistait à spécifier des tests, en langage humain:

Etant donné que je parle de BDD

Et que j’ai déjà parlé de TDD

Lorsque je fais le parallèle

Et que j’explique que c’est écrit en langage humain

Alors une petite lumière doit s’alumer dans l’esprit du lecteur

Et lui faire comprendre que ces tests seront écrits avant d’écrire la moindre ligne de code

Ceux-ci seront donc écris avant et exécutés par la machine. Mais tant qu’à commencer ici, autant continuer : si nous avons des tests accessibles sans avoir besoin de lire du code, alors nous pouvons l’utiliser pour spécifier. C’est toute l’idée de la spécification par l’exemple de Gojko Adzic. De là, nous pouvons voir en BDD un formidable outil pour communiquer entre développeurs et non-développeurs, tout en garantissant une testabilité, une vélocité et une adaptation au changement au plus haut.