Calendrier de l'avent - 3 décembre - eXtreme Programming

Calendrier de l'avent - 3 décembre - eXtreme Programming

eXtreme Programming est une méthode qui attire beaucoup de personnes, mais dont la mise en oeuvre effraie la plupart. En effet, si nous la comparons à Scrum, par exemple, cette méthode est d’une grande complexité. Il semble difficile, voire presque impossible selon certains, de la mettre en oeuvre complétement. Mais il ne faut pas s’y tromper: avec un peu d’expérience avec les méthodes plus légères, certains manques, comme des trous dans la raquette, nous interpellent. C’est là qu’eXtreme Programming vient améliorer notre existance, avec les désormais bien connus TDD et pair programming, mais aussi les méthaphores de systèmes et bien d’autres concepts simples. Mais eXtreme Programming, c’est aussi une méthode mettant en avant de très belles valeurs: communication, feedback, respect, simplicité et courage.

Lorsqu’on fait du Scrum, par exemple, les 4 cérémonies, 3 rôles et 4 artefacts sont simple à comprendre et difficiles à maitriser. Beaucoup désespèrent en conséquence de ne pas pouvoir appliquer plus de pratiques agiles. Et si le salut venait au contraire de ces nouvelles pratiques? Si l’engagement du sprint planning avait un levier aussi fort que la métaphore, la compréhension en serait-elle meilleure? Et si le Test Driven Development venait aider à la conception en équipe lors du découpage des tâches ou d’un changement impromptu durant le sprint, éviteriez vous plus facilement la baisse de vélocité et la frustration? XP pourrait donc devenir une amélioration de Scrum pour votre équipe, comme l’explique Henrik Kniberg.